Touslesprix.com comparateur de prix sur Internet

Les e-commerçants Français optimistes pour 2016

Publié par Jean-Christophe - Le 24 mars 2016 - Recevoir les actualités par mail

Selon une étude publiée ce mardi par la FEVAD (la Fédération du e-commerce et de la vente à distance), les e-commerçants Français seraient optimistes pour 2016, malgré un contexte économique incertain : ces entreprises ont l'intention d'embaucher, d'augmenter leur chiffres d'affaires et de se développer à l'international. Le client quant à lui devrait profiter de cette embellie et pouvoir chez ces marchands utiliser de nouveaux modèles de livraisons comparables à celui d'Amazon Premium (Abonnement + livraison gratuite). Le colis-voiturage, très peu utilisé aujourd'hui par les pros, devrait également se développer tout au long de l'année sur les sites de e-commerce Français.

72% des dirigeants de sites de e-commerce déclarent être autant voire plus optimistes qu'en 2015, et lorsque cela concerne leur propre entité, 85% se disent optimistes, la plupart (77%) prévoyant pour 2016 une augmentation de leur chiffre d'affaires et des embauches (52%). A noter qu'en 2015, la même étude avait révélé 48% d'intention de recrutement, en deçà de la réalité : l'an passé, les embauches ont concerné 57% des entreprises interrogées début 2015.

Pour ce qui concerne des investissements, le marketing et la publicité arrivent en tête (66%), suivis par la relation client (60%) et l'informatique (60%). Par marketing, on entend les investissements concernant le référencement naturel (74%), l'emailing (55%) et le référencement payant (54%).

A noter, l'intérêt de plus en plus grand des e-commerçants concernant le "Brand content" : Ce terme désigne une autre manière de communiquer pour les marques, où elles produisent elle-même du contenu stratégique.

Les e-commerçants français s'appliqueront cette année à améliorer leur modèle de livraison. Même si le moyen le plus utilisé, reste toujours la livraison à domicile, 69% des sites proposent aujourd'hui des livraisons en points relais. Et des modèles comme celui d'"Amazon Premium" consistant à un abonnement annuel en contrepartie d'une livraison gratuite, devraient se tendre à se développer. Si seulement 10% des sites interrogés proposent déjà ce service, ils sont près de 40% à prévoir sa mise en place dans un avenir proche ! Le colis-voiturage qui ne concerne aujourd'hui que 1% des entreprises de e-commerce, devrait également s'affirmer tout au long de l'année : 15% des entreprises envisagent d'y recourir.

Les sites français se développent également à l'international, principalement en Europe. Dans la majorité des cas, ces nouveaux marchés sont pilotés directement de la France (60%) et de plus en plus via des Marketplace implantées à l'étranger (22%). Et lorsqu'un marchand Français ouvre son catalogue à l'étranger, ce n'est pas dans un seul pays, mais en majorité dans au moins 5 : arrive en tête de ce marché la Belgique (86%), suivi de l'Espagne (69%), l'Italie (64%), l'Allemagne (57%) et le Royaume-Uni (53%).

Selon les prévisions, l'Allemagne devrait connaître un fort développement et pourrait redevenir deuxième de ce classement d'ici à deux ans, derrière la Belgique.

Cette enquête a été réalisée par la FEVAD, en partenariat avec LSA, du 23 février au 16 mars 2016 auprès d'un panel de 96 dirigeants de sites de e-Commerce (PDG, DG ou Directeur e-commerce), dont la répartition est la suivante : 11% ; 1 à 10 millions d’euros : 31% ; 10 à 100 millions d’euros : 31% ; 100 à 500 millions d’euros : 15% ; Plus de 500 millions d’euros : 11%.

 

Commentez cet article
Email * Non visible
Pseudo *
Commentaire *
Anti-spam * 8 + 2 =
Ajoutez une réponse :
Email * Non visible
Pseudo *
Commentaire *
× UTILISATION DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
En savoir plus.